Mortier, laine de bois et plancher.

Cette semaine avec l’aide de Steven, nous avons rouvert la toiture côté est du pignon afin de boucher les trous avec des chutes de laine de bois. En effet les rangs de bottes de paille se terminaient par un vide en forme de triangle, qu’il était plus facile de combler avec de la laine de bois qu’avec de la paille. Nous avons ensuite poursuivi le coulage du mortier GREB et glissé quelques bottes en toiture. Pour finir nous avons commencé le démontage du plancher temporaire et la consolidation du plancher définitif à l’aide de feuillards métalliques et de montants verticaux. Les montants verticaux jouent le rôle de poinçons, les solives celui d’entraits et les chevrons porteurs en I celui d’arbalétriers. Le tout constitue des fermettes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s